Aller au contenu
Accueil » Blog » Quels sont les types de charpente toiture qui existent ? Quelles sont leurs caractéristiques et comment les entretenir ?

Quels sont les types de charpente toiture qui existent ? Quelles sont leurs caractéristiques et comment les entretenir ?

  • par
Village avec des toitures

Une charpente est construite, afin de protéger votre maison, et est soumise régulièrement à la force de traction, de compression et de flexion, la charpente toiture est, comme son nom l’indique, l’ossature de votre toit. Celle-ci est composée de plusieurs fermes (une structure triangulaire reliée par des pannes qui forme un angle de 90° avec les murs de soutien). Quels sont les différents types de charpentes ? Et comment les entretenir au fil des années ?

Charpente toiture : les différents types et leurs caractéristiques

On retrouve dans l’industrie des charpentes plusieurs types, il existe des charpentes :

  • Traditionnelles ;
  • Industrielles ;
  • Pour toit plat.

La plus utilisée, et répandue des catégories (avant le 20e siècle) de charpenterie est, bien sûr, la charpenterie traditionnelle. Elle est conçue presque entièrement de bois : du châtaignier, de l’épicéa, pin douglas, etc. Ce type de charpente, est souvent construit pour toute sorte d’habitation, telle que les villas et les chalets en bois, sa conception est sur-mesure, et faite à la main par un professionnel, ce qui la rend adaptative à toutes les formes, et superficies de toiture. La charpente industrielle, aussi appelée charpenterie fermette, est un type de charpente apparue en France dans les années 70, et née aux Etats Unis en 1950, elle est, grâce à son rapport qualité/prix, le type de charpente la plus utilisée de nos jours. Son aspect industriel réside dans le fait qu’elle est produite en masse, en d’autres termes, même si elle adopte la même forme géométrique de la charpente traditionnelle, les deux catégories divergent sur de nombreux points, le plus important, les constructions sur lesquelles on veut poser une charpente fermette, doivent établir leurs plans en fonction des dimensions de la charpente fermette que le fournisseur propose. Cette catégorie domine prés de 75 % du marché, cela grâce aux matériaux bon marché et économiques utilisés dans la production de celle-ci, et de l’avancée technologique rendant certains matériaux facile à manier. La charpente pour toit plat est, quant à elle, totalement différente des autres catégories, par rapport à sa forme et à son esthétique. Utilisée dans les maisons à toit plat, ou pour des terrasses, sa construction en béton est néanmoins particulière, elle présente une inclinaison d’environ 2° à 15°, et permet une exploitation optimale de l’espace dans les pièces se trouvant sous la toiture.

Estimer le coût de construction d’une charpente toiture :

Lors du calcul d’un prix de charpente de n’importe quel type, plusieurs facteurs sont pris en considération. Si vous êtes décidé à acheter une charpente, la première étape est de savoir quel genre de charpente vous désirez. Pour les charpentes de type traditionnel, elles sont naturellement un peu chère, puisque chaque charpente est unique, et est faite sur-mesure par un charpentier professionnel, en plus, cette dernière est faite avec du bois de qualité. Cependant, la charpente industrielle est beaucoup plus accessible, elle est vendue sous forme de toit démonté facile à assembler, et produit par des machines à base de matériaux peu coûteux. Le prix des charpentes est fixé au mètre carré et dépend des matériaux utilisés lors de sa production, donc le prix augmente en fonction de la surface de construction. Pour une charpente traditionnelle, le prix peut atteindre les 200 €/m2 environ, le prix du bois à lui seul peut atteindre les 90 – 140 €/m2. Puis, en moins chère, on a les charpentes fermettes à 150 €/m2, suivies par les charpentes en béton avec un prix environnant les 100 € au m2. Et en dernière position, les charpentes en kit à 80 €/m2.

Charpente toiture : entretien et traitement

Le bois est réputé pour sa légèreté et sa robustesse, néanmoins, il est très vulnérable face aux insectes, et à l’humidité. C’est vrai que le bois utilisé à la production des charpentes, est traité contre les insectes et les moisissures, il faut tout de même vérifier régulièrement l’état de votre bois (au moins tous les 10 ans), et faire appel à des professionnelles afin de traiter, et d’entretenir votre charpente, en posant, dans un premier lieu, le diagnostique de votre bois après avoir inspecté de l’état du bois, ils mettront ensuite à votre disposition, les meilleurs conseils, et vous proposeront plusieurs produits et méthodes pour éradiquer les insectes, et entretenir votre bois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.